Sur toutes les tables d’Allemagne, en provenance d’Ibbenbüren

Le triomphe de « Weizenin » …

Pour de nombreux habitants des nouveaux Bundesländer, l’un des produits de marque les plus prisés de Crespel & Deiters est aujourd’hui entré dans le vocabulaire courant : « Weizenin ». Il faut dire que cet innovant amidon de blé en poudre était considéré comme un produit typique de la RDA. C’est pourtant Crespel & Deiters, à Ibbenbüren, qui l’a inventé.

Au début de l’année 1928, le « Reich » allemand a atteint son apogée culturelle, politique et sociale. Malgré l’hyperinflation et le putsch de Munich, fomenté par Hitler et Ludendorff en 1923, la première démocratie allemande semble encore stable. L’Allemagne vit ses « années folles ». C’est la patrie de Thomas Mann, Richard Strauss, Emil Nolde, Albert Einstein, Graf Zeppelin ou encore Walter Gropius qui, chacun dans leur domaine respectif, réalisent de grandes avancées. L’économie connaît une croissance permanente. On ne sait encore rien des événements qui se produisent aux États-Unis et qui plongeront bientôt le monde entier dans une crise profonde. À Ibbenbüren, la production du spécialiste de l’amidon, Crespel & Deiters, bat elle aussi son plein. Dans les laboratoires de l’entreprise, de nombreux employés travaillent au développement de nouveaux produits à base de blé, dans le but notamment de faciliter le quotidien des femmes en cuisine. Bon nombre d’entre elles travaillent la journée à l’usine et doivent le soir préparer le dîner de la famille. Mais à l’époque, même les femmes au foyer ont du pain sur la planche, sans les accessoires modernes que l’on connaît aujourd’hui pour les assister. Crespel & Deiters veut inventer un produit capable de faciliter et d’accélérer la préparation des repas. Ainsi naît le premier amidon de blé en poudre d’Allemagne destiné à l’industrie agro-alimentaire : « Weizenin ».

Ancien emballage de Weizenin

Pas de recette sans Weizenin

Avec Weizenin, Crespel & Deiters commercialise en 1928 son premier produit de marque dans le segment des consommateurs finaux. Cette poudre d’amidon de blé rencontre un franc succès auprès des femmes allemandes. Avec elle, cuisiner, pâtisser et lier une sauce deviennent un jeu d’enfants. Les tartes et gâteaux sont mieux réussis avec Weizenin. Compotées de fruits rouges, flans et soupes froides à la cerise se préparent en un rien de temps avec l’aide de l’amidon de blé en poudre. Sauces et potages obtiennent un velouté parfait, sans grumeaux. Même les repas de bébé sont désormais élaborés au moyen de Weizenin. Aujourd’hui encore, de nombreuses recettes de pâtisserie incluent la poudre d’amidon de blé Weizenin.

Weizenin en pleine ascension

Avec la création du produit Weizenin en 1928, Crespel & Deiters pose d’importants jalons en termes de stratégie d’entreprise. La marque déposée ouvre à l’entreprise de nouveaux segments de marché dans l’industrie agro-alimentaire. Le lancement de la nouvelle poudre d’amidon de blé s’accompagne d’une publicité innovante pour l’époque. Plus tard, dans les années 1950, Crespel & Deiters tournera même des spots publicitaires qui seront diffusés sur les chaînes de télévision allemandes.

Thèmes de publicités pour Weizenin dans les années 1950.

Parc de machines modernes à l’usine Crespel & Deiters de Dresde, 1938

Bientôt, la nouvelle invention amène l’entreprise à s’étendre au-delà des frontières d’Ibbenbüren. Pour mieux répondre à la demande accrue et pour approvisionner plus efficacement les territoires d’Allemagne de l’Est et centrale, l’entreprise rachète une usine à Dresde en 1938 et en fait le site de production d’amidon le plus moderne d’Europe. Crespel & Deiters y fabrique dès 1938 sa poudre Weizenin, qu’elle livre ensuite à des commerces et boulangeries dans toute l’Allemagne.

Weizenin de l’Est

Après la Seconde Guerre mondiale, ce développement à l’Est se révèle désastreux pour l’entreprise d’Ibbenbüren (comme pour de nombreuses autres d’ailleurs). Car en 1945, l’usine de Dresde se trouve désormais sur le territoire occupé par la Russie. Crespel & Deiters parvient encore à produire sa poudre Weizenin sous son propre nom jusqu’au début des années 1950. Mais avec la dernière vague de nationalisation de la jeune République démocratique allemande, l’usine de production d’amidon de Dresde « Crespel & Deiters Werk Dresden » est dépossédée de ses biens en vertu du jugement du tribunal régional de Dresde en date du 8 avril 1952, et le site devient propriété publique. L’ère du produit initial originaire d’Ibbenbüren prend fin, alors que débute l’âge d’or de Weizenin en tant que pur produit de la RDA.

À l’heure actuelle, l’amidon de blé en poudre Weizenin est fabriqué par Unilever et disponible chez Marktkauf, Edeka, Amazon ou encore dans les magasins « ostalgiques ». Car les nombreux avantages de ce produit inventé il y a plus de 80 ans continuent aujourd’hui encore de convaincre de nombreux adeptes de la cuisine et de la pâtisserie. Le chimiste de Crespel & Deiters en 1928 s’en serait certainement réjoui.

Après l’expropriation de l’usine de Dresde de Crespel & Deiters, les Trois Lièvres continuent de figurer sur les emballages de l’entreprise nationalisée Weizenin, qui devra ensuite créer un nouveau design et enregistrer une autre marque déposée.