La force vient de l’intérieur

La famille Crespel & Deiters…

L’amidon de Crespel & Deiters provient certes du grain de blé, mais la continuité de son activité est due à la force et à l’union de la famille. Depuis cinq générations, les Crespel et les Deiters perpétuent l’activité de l’usine d’amidon de blé d’Ibbenbüren, et cela à travers les hauts et les bas économiques, deux guerres mondiales, les inflations, la réforme monétaire ainsi que la division et la réunification de l’Allemagne. Particulièrement dans les temps difficiles, ce sont la force et la cohésion de la famille qui portent l’entreprise et les personnes qui la composent.

Le début d’un empire familial

Prospère dans son ensemble, la famille est toutefois constituée d’individus. Chacun et chacune a, au fil des ans, mis l’esprit d’entreprise familial ainsi que son talent personnel au service de l’entreprise Crespel & Deiters. Cela débute en 1858 avec Alexander Crespel, fils d’un conseiller de la cour de Francfort, qui fonde dans la ville westphalienne d’Ibbenbüren la première usine d’amidon d’Allemagne. À une époque où les idées nouvelles se heurtent au comportement conservateur de nombreux entrepreneurs, le fabricant Crespel, ouvert aux réformes, travaille déjà en tenant compte des avantages et du marché. Sa pensée moderne et sociale n’est pas le fruit du hasard.

Ayant grandi dans un foyer de la haute société de Francfort, le jeune Alexandre apprend très tôt les valeurs humanistes. Son père Bernhard Crespel est, aujourd’hui encore, très connu dans le domaine de la littérature allemande. Son ami d’enfance Johann Wolfgang von Goethe le rend célèbre dans le monde entier grâce à la description de leur amitié dans sa biographie « Dichtung und Wahrheit » (Fiction et vérité). E.T.A. Hoffmann lui érige également un monument dans son œuvre « Die Serapionsbrüder » (Les Frères de Saint-Sérapion) avec le personnage du Conseiller Krespel. Alexander Crespel utilise son savoir et son enseignement pour bâtir une entreprise orientée vers le marché et vers l’aspect social. Cet engagement a fait ses preuves au fil des ans. La famille Crespel & Deiters est, aujourd’hui encore, empreinte d’humanisme.

Bernhard Crespel, représenté par Johann Wolfgang von Goethe

Johann Wolfgang von Goethe était un ami d’enfance très proche de Bernhard Crespel, le père d’Alexander Crespel. Le foyer familial, empreint d’humanisme, a eu beaucoup d’impact sur la gestion de l’entreprise du fondateur.

La concession d’Alexander Crespel pour l’exploitation de son usine d’amidon à Ibbenbüren du 19 février 1859

Alors que Hugo et Gustav Deiters sont sur le front de la première guerre mondiale, leurs femmes prennent la relève et dirigent l’entreprise familiale avec le soutien de Heinrich Bueren, un ami de la famille, pendant la période trouble de la guerre. La famille n’oubliera pas l’aide apportée par son ami et l’accueille comme associé à un tiers de l’entreprise.

La génération suivante

Après le départ du fondateur de l’entreprise, la direction de Crespel & Deiters est reprise en 1868 par son fils Georg Crespel, qui quittera l’entreprise deux ans plus tard, et son gendre Josef Deiters. Josef Deiters renforce l’entreprise dans les années qui suivent. Après sa mort en 1900, sa seconde femme Luise prend la direction de l’entreprise. Pendant ce temps, leurs fils Hugo et Gustav Deiters effectuent leur service militaire et réalisent tous deux une formation commerciale. En 1909, ils reprennent ensemble l’exploitation de l’entreprise. La première guerre mondiale éclate cinq années plus tard seulement et les deux hommes doivent partir au front. Leurs femmes prennent alors la direction de l’entreprise. Maria, surnommée Mieke, et Luise Dieters prennent le contrôle de l’entreprise en ces temps difficiles. À cause de la guerre, le blé se fait rare. Les deux femmes transforment la production en production d’alimentation de remplacement pour le bétail, de fromage allégé et de matière première pour le mastic de vitrier, la peinture et la colle. Cela leur permet de maintenir l’activité de l’entreprise et de soutenir leurs employé(e)s ainsi que leurs familles.

Le début d’une nouvelle ère

En 1918, la première guerre mondiale est de l’histoire ancienne. Gustav et Hugo Deiters rentrent à Ibbenbüren. Ils remplacent leurs femmes et reprennent la direction de l’entreprise. Malgré la fin de la guerre, les temps ne sont pas moins difficiles. L’économie a subi une récession et de nombreux employés ne sont pas revenus de la guerre. Mais la troisième génération réussit à transformer cette situation grâce à son imagination et à son esprit d’entreprise. Crespel & Deiters revient à son agriculture et fonde en outre une entreprise de grossiste en tissu. Les frères dirigent toujours l’entreprise avec succès à travers les tourmentes de la seconde guerre mondiale et de la réunification. À partir de 1945, Gustav Deiters s’engage de manière indéfectible dans la reconstruction de la région d’Ibbenbüren. Il devient Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Münster et est honoré de la Grande croix du mérite de la République fédérale d’Allemagne en 1953 pour ses performances remarquables.

Gustav Deiters s’engage de manière indéfectible après la seconde guerre mondiale pour le développement économique et infrastructurel de la région d’Ibbenbüren. Il devient Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Münster et est honoré de la Grande croix du mérite de la République fédérale d’Allemagne en 1953.

Le talent avant le nom

La quatrième génération Deiters dirige l’entreprise à partir de 1957 et contribue de manière déterminante à la réorientation stratégique de l’entreprise ainsi qu’à la diversification des produits dans les domaines industriels. Depuis 1987, Gustav Deiters jun. représente la cinquième génération familiale à la direction. Mais chez Crespel & Deiters, ce n’est pas le nom qui compte lorsqu’il s’agit de choisir le dirigeant, mais bien le talent. Afin de garantir la meilleure direction de l’entreprise, un conseil d’associés décide quel dirigeant est nommé et quel dirigeant reste.

« Même si je suis membre de la famille, je n’ai que des contrats de cinq ans et dois toujours me représenter devant le conseil. Si celui-ci est satisfait, je peux rester. Dans le cas contraire, un dirigeant externe est nommé ». C’est ainsi que le dirigeant actuel Gustav Deiters explique le système démocratique de l’entreprise.

Depuis la construction de la maison en 1858, la tradition est que le dirigeant issue de la famille réside à proximité du site industriel.

Ensemble pour les défis du futur

La famille Crespel & Deiters est au service de son entreprise depuis plus de 150 ans, avec joie, sens du devoir, discipline et sens des responsabilités envers ses employées et employés. Aujourd’hui, Gustav Deiters perpétue l’activité de l’entreprise et se voue à cent pour cent à l’entreprise familiale. Afin de rester proche et toujours accessible, il réside avec sa famille dans la maison bâtie en 1858 à proximité du site industriel, comme ses prédécesseurs. Les valeurs familiales, la cohésion, valable pour la famille mais également pour les employés, ainsi que l’esprit d’entreprise visionnaire font avancer Crespel & Deiters. Hier, aujourd’hui, demain.

Une famille pleine de force : Crespel & Deiters d’hier à aujourd’hui.

Alexander Crespel (1790-1884)
Fondateur de l’entreprise familiale

Josef Deiters (1826–1900)
Gendre du fondateur Alexander Crespel
Dirigeant de la 2ème génération
Modifie Crespel & Söhne en Crespel & Deiters

Luise Deiters (1835–1909)
Seconde femme de Josef Deiters
Dirige l’entreprise après le décès de son mari de 1900 à 1909

Hugo Deiters (1877–1951)
Fils de Josef et Luise Deiters
Reprend la direction de l’entreprise familiale en 1909 avec son frère Gustav après leur service militaire et leurs études commerciales à l’étranger

Gustav Deiters (1874–1959)
Fils de Josef et Luise Deiters
Reprend la direction de l’entreprise familiale en 1909 avec son frère Hugo après leur service militaire et leurs études commerciales à l’étranger
Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Münster
Décoré de la Grande croix du mérite de la République fédérale d’Allemagne

Luise Deiters (1880-1965)
Femme de Gustav Deiters
Dirige l’entreprise avec sa belle-sœur Maria alors que leurs maris sont au front de la 1re guerre mondiale

Maria Deiters (1869–1929)
Femme de Hugo Deiters
Dirige l’entreprise avec sa belle-sœur Luise pendant que leurs maris sont au front de la 1re guerre mondiale

Hugo Carl Deiters (1912–2003)
Petit-neveu de Hugo Deiters
Dirige l’entreprise jusqu’à 1974 avec ses petits-cousins Hugo et Gustav Deiters

Hugo Deiters jun. (1931-2014)
Fils de Hugo Deiters
Reprend avec son frère Gustav en 1957 la direction de Crespel & Deiters et dirige le service de distribution

Gustav Deiters (1934)
Fils de Hugo Deiters
Reprend avec son frère Hugo en 1957 la direction de Crespel & Deiters et est responsable des secteurs production/technique, achats et finances. Il contribue fortement à la réorientation stratégique de l’entreprise. En 1987, il transmet la direction à son fils Gustav Deiters jun

Gustav Deiters jun. (1960)
Fils de Gustav Deiters
Reprend en 1987 la direction de l’usine en 5è génération, développe les secteurs non-alimentaire, alimentaire et extrusion et est jusqu’à aujourd’hui le dirigeant de l’ensemble du groupe Crespel & Deiters